Les familles nombreuses dans le Jura

 

Avoir une famille nombreuse dans le Jura

Une enquête inédite dans le département

L’Observatoire de la famille piloté par le réseau des Unions Départementales et Régionale des Associations Familiales de Bourgogne-Franche-Comté s’est intéressé aux familles nombreuses de nos territoires en lançant une enquête originale auprès de 30 000 familles en partenariat avec l’Union Nationale des Associations Familiales et la Caisse Nationale des Allocations Familiales. S’adressant tant aux familles de trois enfants et plus qu’à celles qui n’en comptent que deux, il a cherché à repérer les difficultés que les parents pouvaient rencontrer spécifiquement dans une famille nombreuse.

Des familles heureuses mais le sentiment d’une mauvaise image

En 2015, le Jura comptait 6 324 familles de 3 enfants et plus âgés de moins de 25 ans. Avoir plusieurs enfants est avant tout pour les parents une source d’épanouissement personnel et un moyen de développer des solidarités entre les enfants. Dans une moindre mesure, c’est aussi accepter des contraintes qu’elles soient matérielles ou financières.

8 parents sur 10 se déclarent satisfaits de leur vie familiale. Mais la moitié seulement estiment que les familles nombreuses bénéficient d’une bonne image aujourd’hui.

Budget, conciliation vie professionnelle et familiale, deux questions cruciales

Pourtant comme les autres familles, celles-ci rencontrent dans des proportions similaires les mêmes difficultés. 5 sur 10 peinent à boucler leurs fins de mois et 4 sur 10 à articuler vie familiale et vie professionnelle. Les difficultés budgétaires n’épargnent aucune catégorie socio-professionnelle. Les points de tension concernent les vacances, les loisirs, mais aussi l’alimentation. La conciliation des temps se traduit pour 4 actifs sur 10 par des responsabilités familiales difficiles à remplir après le travail et des problèmes de concentration au travail pour 3 sur 10. De fait, les familles plébiscitent des aides financières directes et des tarifs préférentiels pour l’accès à des services.

Un soutien affaibli des politiques publiques

Face à leurs besoins et difficultés, la plupart des familles n’ont pas le sentiment d’être soutenues par les politiques publiques, 1/3 estiment même l’être de moins en moins. Attachées aux aides qui tiennent compte de la charge familiale et qui ne se limitent pas à des critères d’éligibilité, la moitié des familles nombreuses plébiscite en priorité la revalorisation des allocations familiales. Le réexamen au second plan des autres prestations possibles montre des attentes fortes, pour une politique lisible et visible à destination des familles.

> Accéder aux résultats complets de notre enquête


Nous contacter

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 03.84.47.04.17

facebooktwitter Linkedin    

 

Affiliée à l'UNAF

Membre du

logo cs1

Nos partenaires

  URAF Bourgogne Franche Comte logo jura